Beaucoup de personnes me demandent mon avis sur les problèmes de thyroïde.

Aujourd’hui , je vous partage le vécu et le témoignage d’une amie… et la question qu’elle s’est posait lorsque on lui a découvert une hypothyroïdie : un traitement naturel pour un problème de thyroïde est-il possible ?

Pour ceux qui me connaissent, vous savez que je pars du principe que notre corps est notre meilleur allié car il nous signale ce qui ne fonctionne pas pour nous, en nous, ainsi que les choses avec lesquelles, nous ne sommes pas ou plus en adéquation.

Notre corps, en se manifestant, nous oblige à écouter, comprendre nos douleurs. Où elles se situent et pourquoi elles sont là.

Notre corps nous guide vers une mise en paix et vers une obligation à transmuter pour guérir.

Evidemment il faut savoir le décoder… et pour cela il existe différents livres sur le décodage biologique.

Personnellement , je vous recommande « Le grand dictionnaire des malaises et maladies » de Jacques Martel, qui vous éclaire de façon simple sur une thématique concernée (vous pouvez cliquer sur la couverture si vous voulez vous procurer ce livre) :

Je vous joins son écrit sur le décodage de la thyroïde :

La thyroïde symbolise ma capacité à exprimer ma divinité, à extérioriser ma créativité. Elle me montre comment je prends ma place au lieu de me laisser limiter par les autres. Ma thyroïde réagit lorsque j’ai le « souffle coupé ». Je suis impuissant car je ne peux
que me taire dans une situation donnée. « Est-ce que je suis en accord avec les règles que je m’impose ? »

En dysharmonie, ce centre d’énergie indique une non-expression de soi. J’ai souvent l’impression d’avoir une boule dans la gorge, je rationalise, je deviens rigide et je me refuse le droit d’exister. Mes paroles seront brusques et ma communication deviendra
conflictuelle. Je ne prends pas ma place, j’étouffe et je me sens prisonnier. Je suis comme un papillon dont on a coupé les ailes. Le taux d’hormones normal détermine le contrôle de soi : l’hyperthyroïdie, la chaleur et l’épuisement, et l’hypothyroïdie, le froid et le ralentissement.

Puisque ce centre d’énergie est relié aussi à l’expression de soi, un cas d’hyper ou d’hypo fonctionnement thyroïdien pourra se présenter si j’ai le sentiment de toujours ravaler des injures ou que la vie est injuste avec moi. Me complaisant dans ce rôle, j’en arrive même à provoquer autour de moi des situations problématiques afin d’être de plus en plus une pauvre victime. Je voudrais tout laisser tomber, déguerpir loin de mes problèmes, les expédier à l’autre bout du monde. Je voudrais que ces derniers s’évanouissent. Aussi,
lorsque je vis un conflit avec le temps, et que je me sens obligé ou pressé d’aller plus vite ou plus lentement, la thyroïde va réagir. Je peux avoir l’impression de ne pas pouvoir créer faute de temps, d’avoir eu à grandir trop vite et à devenir un adulte trop tôt, de ne pas être assez rapide pour attraper quelque chose, etc.

D’autre part, je vous partage comme promis le témoignage d’une jeune femme ayant un problème de thyroïde (tout comme sa mère et sa soeur cadette).

Lorsque elle a découvert son problème de thyroïde, elle a choisi d’essayer une médecine alternative avant de passer éventuellement au Levothyrox.

Il faut préciser que sa mère et sa soeur cadette étaient déjà traitées au Lévothyrox et que cette jeune femme estimait que les résultats obtenus étaient insuffisants à son goût.

Elle a donc découvert ce livre : « Les dérèglements de la thyroïde, c’est fini ! » d’Isabelle DOUMENC :

Accompagné d’un suivi par son médecin traitant et de prises de sang, elle a fait le choix de faire un essai pour 6 mois avec des médecines alternatives, dont la prise d’un complément alimentaire iodé : North Atlantic KELP de SOLGAR.

Après une semaine de prise de KELP, elle se sentait déjà mieux.

Au bout de 6 mois, les résultats de sa prise de sang lui indiquèrent qu’elle était repassée à la normale.

Pour les problème de thyroïde et/ou d’irradiation, il est également conseillé de manger des champignons Shiitake frais.

Attention, ces champignons nécessitent une cuisson de 15 mn minimum, mais préparés avec de l’huile d’olive, de l’ail frais et du persil, ils sont excellents pour accompagner vos plats.

Dans tous les cas et quels que soient vos choix, je ne peux que vous recommander d’être suivi-e et sous surveillance par votre médecin généraliste pour des problèmes importants et spécifiques, comme la thyroïde.

J’espère que ce partage vous aura aidé et aura répondu à vos questions.

Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à utiliser les commentaires.