Auteur : Isa O.GAYA (Page 1 sur 2)

Comment se déroule une séance de bains de sons à mes côtés, en présentiel ?

Mon protocole est particulier.

Je vous accueille par un regard d’âme à âme et/ou d’ une accolade et/ou d’une prise de mains, selon votre choix.

Ce contact sincère et profond, me permet de déterminer ce que vous vivez et ce dont vous avez le plus besoin.
Cela m’aidera à privilégier les instruments, la puissance des sons et le rythme qui vous correspondront le mieux  et qui viendront en résonance avec vos besoins spécifiques, pour cette séance.

Le hasard n’existe pas.

Les besoins du groupe apporteront une fluidité aux instruments choisis, à leurs chants et à ceux qu’ils nous accordent…

Nous partirons ensembles pour un voyage vibra-sonique d’une heure environ.

Chaque séance est différente.

Nous savons lorsqu’elle commence, mais je ne sais jamais exactement lorsqu’elle se termine.

Je conduis cette séance grâce aux ressentis des besoins du groupe et je vais jusqu’à ce que chaque personne ait reçu ce dont elle avait besoin de recevoir.

Après vous avoir laissé le temps de vous reconnecter à votre corps, vous pourrez, si vous le désirez, partager un Yogi-Tea.
Ce moment permettra à certain-e-s de partager en toute bienveillance leurs ressentis, leurs visons, leur expérience afin que je puisse les éclairer ou les guider sur la signification ou un début de compréhension de leur vécu, voir dans certains cas de les rediriger sur un travail d’harmonisation et/ou de mise en paix à faire .

Mais, vous pouvez tout aussi bien garder votre vécu en vous, précieusement, avec la conscience de ce cadeau magique que vous venez de vous offrir pour vous, votre corps, vos cellules , et votre Être  dans toutes les dimensions .

Je vous recommande de garder cet état de bien-être de ce que vous venez de vivre le plus longtemps possible. Je vous conseille également de rester au calme et sans efforts  pendant les 48 prochaines heures : temps nécessaire de l’intégration.

Je vous souhaite un magnifique voyage vibra-sonique à mes côtés.

Bienveillangement Vôtre

A qui s’adresse une séance de Vibra-sons Intérieure Profonde ? ( V.I.P)

Qui peut participer à une séance de bain de sons ou de sonothérapie en présentiel que je dispense ?

Les séances de vibra-sons ne demandent aucun pré-requis.
Toute personne ressentant le besoin ou l’appel à venir à l’une de mes séances de vibra-sons, avec ou sans compréhension de cette envie, est la bienvenue.

Il n’y a pas d’âge requis pour ce genre de séance.

Toute personne peut venir vivre ce bains de sons seul-e ou accompagné-e .
Accompagné-e d’un proche ou d’un-e ami-e, voir même en famille.

Cette séance nécessite néanmoins certaines règles basées sur la bienveillance.

Tout participant-e choisi sa position, soit :
assise en tailleur , en méditation
assise sur une chaise ( selon les besoins physiques)
allongée, position la plus pratiquée pour optimiser le relâchement total musculaire et corporel.

Dans tous les cas , la position choisie devra être la plus agréable et confortable pendant la durée de la séance ( env. 1 heure).

Il est tout à fait possible de commencer cette séance en position de méditant-e puis de s’allonger en cours de séance. A condition, que ce changement de position ait été anticipé avant le début de la séance et reste discrète pendant le déroulement du bains de sons pour les voisin-e-s.

Pour la plupart des participants, cette séance se pratique allongée et à plat sur un tapis de sol.
Pour toute personne ayant des difficultés a resté allongée à plat, je recommande de venir avec de nombreux coussins pouvant être placés aux endroits qui soulageront la personne dans cette posture (sous les genoux, en bas du dos, sous la nuque, etc ).

Pour toute personne frileuse, n’hésitez pas à ramener un nombre de plaids suffisants pour vous cocooner.

La meilleure des tenues est une tenue ample et adapté en fonction de la salle et de la saison ( température saisonnière).

La durée d’une séance est généralement d’environ de 1H45-2 H (tout compris), ce qui dans certains cas et plus spécifiquement pour certains enfants peut être compliqué voir impossible.

Une séance ne peut se permettre d’être troublé par des cris d’enfants ou des mouvements incontrôlés voir intempestifs, qui est troubleraient non seulement le l’accompagnant-e mais également le bien-être des autres participants.

Il est donc de votre propre responsabilité d’avoir la sagesse de savoir si toute personne vous accompagnant sera capable de rester calme et bienveillant envers lui-même et envers les autres participants pendant l’heure de vibra-sons.

En cas de problèmes ( ce qui ne s’est jamais produit jusqu’à aujourd’hui dans l’une de mes séances) , je me réserve le droit de sortir toute personne perturbant le bon déroulement de la séance.

Avant de venir à l’une de mes séances , vous avez peut-être pu déclencher différents symptômes comme une importante toux ou autres, qui pourrait vous mettre l’embarras de rester allongé-e longtemps voir gênerait le confort de chacun.  Je fais des bains de sons régulièrement. N’hésitez pas à reporter votre séance lors de ma prochaine venue ou à en profiter lors de mes live à distance.

Il n’y a pas de règles proprement établies. Par exemple, lorsque vous vous êtes enfin de toux, une séance de vibrasons, peut accélérer la disparition de vos symptômes.

Cela demande donc de la part de chacun-e, de la bienveillance pour soi-même et pour les participants.

La diversité d’un groupe crée la richesse du vécu et du partage.

Je vous souhaite vivre en direct et en groupe cette magnifique expérience et je vous dis à très bientôt.

 

Qu’est-ce qu’une sonothérapie à Vibra-sons Intérieure Profonde (VIP) à mes côtés ?

Les sons agissent sur les ondes cérébrales dite alpha et provoquent un état de conscience modifiée typique d’un état de relaxation.

Depuis que nos mémoires s’en souviennent, nos anciens nous répètent depuis longtemps que « la musique adoucit les mœurs ». ( sous réserve du type de musique!)

C’est avant toute chose un moment sacré que vous vous accorder, un cadeau de bien-être à différents niveaux de votre Être: vibrer au diapason de SOI en accueillant un rituel enchanteur et bienfaisant.

Selon les témoignages recueillis et de façon générale pour tous, ces séances peuvent vous apporter différents états tels que :
– Une relaxation profonde, avec un profond sentiment de paix et de sérénité
– Entrer en résonance avec SOI
– Sentir son corps qui se dépose dans le sol
– Se sentir enveloppé, massé ou cocoonné par les sons et les vibrations
– Ressentir son corps, ses os, ses muscles, ses organes, ses cellules vibrer comme  jamais vous ne l’aviez ressenti avant.
– Se sentir vivant
– Faire une auto- exploration de façon consciente et/ou inconsciente
– Prendre soin de SOI-soi
– Se reconnecter à une certaine douceur
– S’accorder une parenthèse hors de son quotidien, hors du temps
– Apaise les angoisses,
– Libère des insomnies
– Favorise la concentration
– Stimule la mémoire, la concentration.
– facilite l’apprentissage du language, …

Si la personne est prête, elle peut vivre d’autres choses toutes aussi puissantes et complémentaires telles que:
– Une purification puissante des différents chakra et corps subtiles
– Un éveil de kundalini ou sa première sortie de Kundalini
– Un processus d’auto guérison
– La libération des cristallisations énergétiques (mémoire de différentes origine)
– Un recentrage puissant
– Une clairvoyance dans votre vie de tous les jours, voir professionnelle
– Une libération d’anciennes mémoires avec ou sans conscience
– Un voyage intérieur en dehors de l’espace-temps
– Une guérison de l’âme à différents niveaux
– Une libération de certaines douleurs corporelles
– Une réaction « dérangeante » allant chercher un état émotionnel spécifique à travailler
– Une libération sur différents corps énergétiques et/ou physiques.
– Un rééquilibrage complet à différents niveaux vibratoires pour les corps énergétiques et physiques
– Cesse la suractivité mental : le mental n’a aucun moyen de résister à certains sont tels que le gong . Il rentre alors dans une vacuité ( le vide ) ce qui permet un lâcher prise total. Ce plein état de lâcher-prise fait entrer le participant dans un état transcendantale ou il peut se reconnecter à ses vérités intimes ou à des visions spontanées.

Les bains de vibra-sons que je pratique ne sont pas étudiés pour en avoir pleins la tête ou pleins les oreilles !!!…. Ce n’est pas un concert de hard -rock ou autres !!!….
Ici , les sons rimes avec vibrations, connections et harmonie.
Il y aura selon les séances , un moment peut-être plus intense mais il y aura aussi des moments de silence, de vibrations douces , une sorte de vague de vibra-sons….

Une séance comprend toujours la réception et l’installation des participants au calme, la durée de la séance d’une heure environ et, le moment de partage et de réponses aux questions posées pour les personnes qui le souhaitent.

Mon conseil : Rien ne remplace l’expérience d’un bain de vibra-sons intérieur profonde en présentiel.

Mais lors des temps confinés, beaucoup ont pu découvrir tous les bienfaits d’une séance de vibra-sons, même à distance….

Bienveillangement Vôtre

Et si c’était une réelle opportunité ?

La semaine dernière, j’ai reçu beaucoup de messages en privé qui me demandaient ce que je pensais de la situation, mes ressentis, que ce soit avant ou après le discours présidentiel.

J’ai pris le temps de répondre à la plupart d’entre vous.

De calmer vos peurs, de répondre à vos questionnements, d’apaiser vos incompréhensions.

Et puis, hier soir, j’ai eu la chance de découvrir de magnifiques chansons avec des interprètes exceptionnels…

Les larmes, les frissons, les émotions étaient là…

Cet état émotionnel de plein lâcher-prise a laissé place à une déferlante de messages dans ma tête.

La plupart d’entre vous souhaitez être rassurés…

Je vais donc vous partager mon point de vue et vous serez libre d’en faire ce que vous voudrez.

Nous avons tous reçus les consignes de confinements, afin de protéger les personnes les plus fragiles, les plus âgées, les plus malades.

Je ne peux que vous encourager à suivre ces consignes, en imaginant que cela puisse être salutaire pour votre propre grand-mère, votre père voire même votre petite-fille.

Certes, se retrouver à plusieurs, confinés au même endroit, voire dans très peu de mètres carrés, peut créer certaines situations désagréables.

Et si cela pouvait être tout simplement une nouvelle expérience ? Une expérience positive ?

Comment chacun d’entre vous peut-il faire pour ça ?

C’est la vraie question.

Que vous suggère ce moment inattendu à partager avec vos enfants, votre conjoint-e ou vos parents ?

Qu’avez-vous toujours rêvé de faire ou de partager avec eux, mais que vous n’avez jamais eu ou pris le temps de le faire ?

Et eux, qu’ont -ils toujours rêvé de faire sans oser vous le dire ?

Et si vous vous reconnectiez à votre âme d’enfant ? Que vous dirait de faire cet enfant intérieur ?

  • Tous à la peinture ?
  • Bataille de polochon ou d’oreiller ?
  • Jeux de société ?
  • Partage de lecture au coin du feu ?
  • Fabrication d’un gâteau tous ensemble ?

Et si ce moment était juste présent pour vous donner à tous de nouvelles bases ? Une nouvelle conscience ?  de nouveaux partages ? 

Une nouvelle communication, plus fluide, plus apaisée, plus respectueuse de chacun ?

Et si ce moment-là, vous permettait à vous de savoir exactement qui vous êtes, ce que vous avez envie pour aujourd’hui, comme pour demain ?

Et si de façon identique pour chacune des personnes habitant sous le même toit, cela se produisait aussi ?

J’ai été surprise, je dirais même plus exactement choquée d’entendre la recrudescence d’abonnement chez Netflix.

Vous me demandiez des conseils…

Mes conseils sont simples : pour éviter de tomber malade, quelle que soit la maladie – ou les virus d’ailleurs – il est important de rester dans une énergie et avec un mental et un émotionnel positif.

Il n’est plus à démontrer que les personnes fragiles psycho-émotionnellement, déprimées ou dans des peurs, tombent plus facilement malades que les autres et s’en remettre plus difficilement.

Si nous avons quelque chose à retenir en ce début de période, c’est :

«  Comment maintenir envers et contre tout notre mental et notre émotionnel dans le positif ? »

De façon simplifiée je dirais : en maintenant notre taux vibratoire et notre « positive attitude » les plus élevés possible.

Comment faire ?

Nous avons de multiples exemples… Je me rappelle d’un film magnifique « la vie est belle »  qui nous ouvre à cette sensibilité et à ses différents niveaux de conscience.

  • Pensez-vous que regarder les informations en boucle, cela est positif ?
  • Pensez-vous que regarder des séries de meurtres ou de serial-killers, cela soit sain et positif ?

Non.

Cela nous amène des peurs. Vous devenez alors vulnérable psycho-émotionnellement et vous ouvrez des failles dans votre organisme.

Chacune de nos peurs nous affaiblit. Chacune de nos émotions de tristesse nous rend plus vulnérable.

C’est la raison pour laquelle il est important de ne pas rester dans cet état négatif et de le traverser le plus rapidement possible.

Je ne suis pas en train de vous dire de faire l’autruche et de vous enfouir la tête dans le sable ! De ne plus rien suivre ni regarder !…

Non !

Bien sûr que non… Mais où est le juste curseur ? Où est la juste place de ce que vous avez besoin d’entendre, besoin de savoir, sans que cela n’affecte votre potentiel santé ?

Personnellement, je n’ai plus de télévision ni de radio ni de journaux depuis environ 10 ans.

Et pourtant… Je suis et reste informée des événements principaux et essentiels comme tout le monde, sans forcément le rechercher…

La différence fondamentale est que je reçois ces informations sans « dommages », sans être affectée ou sans toucher mon potentiel positif ni ma santé.

Je reçois ces informations avec beaucoup plus de recul et en « indirect ».

Je peux ainsi acter les événements essentiels reçus et me poser les bonnes questions.

En quoi suis-je concernée ? Puis-je faire quelque chose à mon échelle ?

Dans certains cas, les réponses sont :

Non.

Alors je veille à ne pas être affectée par cet événement et à me mettre en Paix sur le fait que je ne puisse rien faire pour moi-même comme pour les autres.

Et pour mon bien-être et celui de tous, je veille à rester en bonne santé. État dans lequel je suis beaucoup plus utile à quelque chose.

Dans d’autre cas, les réponses sont parfois moins évidentes ou au contraire, très évidente et c’est un Oui incontestable.

Dans ces conditions, si vous pensez que votre action puisse être infime : « une goutte d’eau dans un océan », alors faites-le !

Respectez vos ressentis, en veillant à ne jamais vous mettre en danger ni à mettre en danger qui que ce soit d’autre, gratuitement.

Des milliers de gouttes d’eau peuvent créer quelque chose de positif, une onde, un espace, qui peut faire évoluer les choses et la conscience.

  • Que se passe-t-il en ce moment ?
  • Qu’est-ce que cela vient nous montrer, nous faire prendre conscience ?
  • Ce coronavirus et les mesures qui sont prises, en quoi sommes-nous responsables ?
  • En quoi pouvons-nous améliorer cette situation ?
  • Comment pouvons-nous nous protéger et protéger ceux que l’on aime ?
  • Comment allons-nous faire financièrement ?
  • Comment vais-je gérer cet état de crise tant au sein de ma famille qu’au point de vue professionnel ?

Le mot « crise » provoque en priorité des réactions de peur chez l’être humain. Mais toute peur à son opposé : opportunité.

Quel choix voulez-vous laisser apparaître dans votre vie ? la peur ou l’opportunité ?

Personnellement, je veille toujours à choisir le positif : c’est-à-dire l’opportunité.

De quelle façon me direz-vous ?

C’est facile. Vous connaissez le jeu du verre à moitié plein ou à moitié vide, n’est-ce pas ?

Et si cet espace-temps, nous permettait de faire ce que nous n’avons jamais eu le temps de faire ?

Et si cet espace-temps nous permettait de créer de mettre en place de nouveaux projets personnels et/ou professionnels ?

Et si cet espace-temps nous aidait à développer un secteur ou un domaine que nous n’avions jamais pu faire avant ?

Et si cette espace-temps nous amenait à l’amélioration d’un système qui nous fera gagner du temps et de l’argent lors de la reprise des activités normales ?

Et si cet espace-temps nous permettait d’aider notre conjoint-e ou nos enfants à avancer dans leur projet, à accomplir leurs rêves ?

Et si cet espace-temps était réellement positif et vous permettait de devenir créateur ou créatrice positif illimité-e , pour vous et pour vos proches.

Le bénéfice serait important à plusieurs niveaux car vous vous rechargeriez en énergie positive et vous permettriez d’entraîner votre petite tribu dans cette spirale positive et de rayonner pour vous, comme pour vos proches.

Vous seriez alors le « booster family »

Arrêtez de vous poser des questions et d’angoisser. Cela n’est plus nécessaire car « personne » ne sait ou nous allons exactement.

Mais une chose est certaine : il y a toujours un début et une fin ! Alors prenons-le du bon côté.

La chanson et la vidéo qui m’a fait réagir hier était « I surrender », interprétée par Hillsong Wordship. La voici :

Mais au-delà de cette chanson, au-delà des mots, du groupe qui la chante ; les vibrations et les émotions que procure cette vidéo lorsque vous fermez les yeux, est impressionnante d’amour et de bienveillance.

Pour moi, prendre ce temps m’a permis de recevoir des messages clairs et de comprendre que nous avons cette chance, même chez soi, de pouvoir communiquer entre nous, de pouvoir nous soutenir entre nous, de pouvoir continuer à nous apporter tout ce dont nous avons besoin les uns et les autres.

Nous avons donc la chance de créer tous ensemble de multiples îlots d’énergies positifs comme ce que nous sommes capables de créer lors d’un concert, quel que soit le concert, quelles que soient nos croyances, nos cultures ou nos peurs.

Et si cet espace-temps venait nous ouvrir en conscience à différents niveaux comme celui d’être tous unis, même en étant confiné et chacun chez soi ?

Et si cet espace-temps venait tout simplement nous permettre de mieux nous connaître nous-mêmes et de redécouvrir nos proches ?

Et si dans quelques heures ou dans quelques jours, des mesures encore plus drastiques se mettaient en place, dans quel état seriez-vous ?

Une séance en live d’Ancrage, de Yoga et de Méditation pour vous chaque jour

À partir de mercredi, je vous proposerai une séance journalière : du lundi au vendredi, de 11h à 12h, en direct-live sur facebook.

Cette séance reprendra l’ancrage, le yoga, la méditation en association avec des bains de sons à base d’instruments en géométrie sacrée de cristal.

Ces séances seront gratuites afin qu’un maximum de personnes puissent se libérer de ses peurs et rester zen.

Vous pourrez profiter seul-e de cette séance ou en famille (ce qui serait l’idéal).

Il vous suffit d’avoir un espace et que vous puissiez vous tenir debout, puis vous allonger confortablement. Il faudra prévoir un plaid pour la fin de séance, pour la fin de méditation.

Je ferai un niveau accessible à tous : même aux débutants.

Vous pouvez partager et offrir cette information à vos proches, à vos amis.

Ils sont les bienvenus.

Et si tous ensembles, dans la bienveillance, nous restions dans les énergies positives, en pleine ouverture de conscience, dans la foi de traverser ce confinement avec calme, sérénité et légèreté grâce à nos connexions journalières, nos exercices physiques ?

Je créerai, si nécessaire, des moments de partages en lignes gratuitement chaque après-midi, si vous le souhaitez.

Je vous dis très belle soirée.

Pour le direct journalier Facebook, c’est par ici que ça se passe.

Bienveillangement vôtre

Isabelle O.GAYA

Les Racines et l’Amour …

Comment en tant que thérapeute, les racines ou l’enracinement me parle ?

Comment en tant qu’énergéticienne quantique, je guide les gens dans leur ancrage à Mère Gaïa, et pourquoi est-ce si important ?

Plus les années passent, et plus je suis forcée de constater que les gens sont de plus en plus intuitifs et connectés au « ciel ».

Depuis sa naissance, l’être humain cherche l’Amour. Mais quel Amour recherche-t-il vraiment ?

En général, il reçoit de l’Amour Maternel et Paternel de ses parents, et de la joie qu’ils ont à l’accueillir et à l’accompagner sur son chemin d’enfant ou d’adolescent.

Puis, cet enfant grandit et est toujours en quête d’Amour sans trop comprendre pourquoi, et sans trop savoir décrire ce qu’il recherche exactement.

Alors à l’adolescence, il comble en général son besoin d’Amour, cette recherche au travers des relations amoureuses. Plus tard, à la majorité, certaines personnes réalisent que l’Amour de leur conjoint-e n’est pas suffisant.

Ils cherchent autre chose…. Mais que cherche-t-ils exactement ?

A la recherche du Saint Graal

En général, ces personnes se dirigent très souvent vers le développement personnel. Cherchant leur Graal , dans leurs connexions au ciel. Elles se relient à l’Amour Universel.

Grâce à leur sensibilité, elles se connectent assez rapidement et sont souvent fières et heureuses de ressentir cet Amour Universel venant du « ciel ».

Passent les années et ces personnes, malgré leurs connexion à l’Amour Universel, sont forcées de reconnaître qu’ils leur manque quelque chose…

Les expériences qu’elles croiseront alors sur leur chemin les amènera obligatoirement à la conclusion suivante : elles ont un réel problème d’enracinement, d’ancrage. Et que rien de leur vécu privilégié avec l’Amour Universel ne leur a permis d’éviter certaines expériences malheureuses dont la déprime, le burn-out ,etc….

Mais en quoi nos racines peuvent-elles nous aider ? Qu’est-ce que l’ancrage ? Et, pourquoi est-il vital et nécessaire de nous connecter à Mère Gaïa ?

Les bienfaits de l’ancrage

Avant toute chose il faut comprendre la base du fonctionnement de l’être humain.

J’aime à expliquer de façon simple au thérapeute ou aux gens qui viennent le consulter qu’il faut imaginer que nous soyons « une pile » dans une lampe torche.

Pour que cette lampe torche fonctionne correctement,  il faut que le côté « + » (imaginons que ce soit la tête) soit connecté à l’un des côtés de la lampe torche et que son côté « – » (imaginons que ce soit nos pieds et nos racines) soit connecté à l’autre borne de la lampe torche.

Dans ces conditions, la lampe fonctionne parfaitement.

Mais si cette pile a un défaut de connexion avec l’une des deux bornes, elle ne fonctionne que de façon aléatoire….

Imaginez alors une personne qui soit uniquement connectée à l’Amour Universel, « au ciel », à son intuition, mais qui ne prend absolument pas soin de son enracinement ou de son ancrage.

Cela donne une personne à moitié « fonctionnelle ».

Il est donc impératif que le travail d’ancrage et d’enracinement soit fait avec la même importance que la connexion au ciel pour le juste équilibre de la personne.

Mais ces racines lui rapporteront au-delà de ses espérances : elles lui apporteront l’Amour Pur de Mère Gaïa. Seul Amour capable d’envahir la moindre cellule de notre corps et de nous apporter l’état de grâce dans la paix, l’Amour et la sérénité.

À l’intérieur d’un Être, l’association de l’Amour Universel et de l’Amour Pur nous emplit chacune de nos cellules d’un Amour indescriptible. Mais lorsque nous vivons cette expérience, nous comprenons que nous avons enfin trouvé… et que c’est bien Mère Gaïa qu’il faut soigner et vénérer sans conditions.

Alors, comment faire pour obtenir en toute fluidité son enracinement à mère Gaïa ?

Pratiquer la sylvothérapie

Pour cela il existe de multiples techniques, dont une, très en vogue actuellement qui est la Sylvothérapie.

Vous vous retrouvez dans la nature au pied d’un arbre que vous choisissez et qui résonne en vous, vous vous appuyez contre lui où vous l’enlacez, et vous lui demandez son aide.

Vous allez ensuite visualiser des racines sortant de votre voûte plantaire. Cela peut être des bourgeons, puis des filaments…  puis progressivement au plus vous relâchez l’expiration dans votre corps au plus vous la faites courir dans vos jambes,  et sous votre voûte plantaire au travers de ces bourgeons et de ces filaments, au plus vos racines vont devenir grandes et fortes et traverser les différentes strates de la terre.

Et après de multiples entraînements, de multiples exercices de méditation à l’ancrage, vous arriverez au centre de la terre et vous y connaîtrez  l’Amour Pur de Mère Gaïa.

Récemment, l’un de mes accompagnements d’une méditation au cœur de Mère Gaïa m’a attendri par la justesse des mots employés lors de la conclusion de cette personne que j’accompagnais.

Lorsque je l’ai invitée à quitter ce lieu, cet état d’Amour Pur de Mère Gaïa, le cœur de la terre et tout ce qu’elle y avait vu et vécu, cette personne qui ne croyait qu’en l’Amour Universel m’a répondu : « Non , encore un peu . Je suis bien ici. Je suis chez moi… »

Cette personne avait vécu plus de 45 ans, perchée sur son nuage d’Amour Universel mais n’avait jamais pris la peine de comprendre que ce qu’il lui fallait et ce qui lui manquait dans son juste équilibre, était son ancrage à la Terre, son enracinement et au travers de tout cela l’acceptation de son incarnation.

Car il se cache très souvent, derrière un manque d’ancrage, l’acceptation de notre incarnation et le fait d’être capable de trouver sa place, son équilibre dans cette vie sur cette Terre.

Comprendre que l’ancrage fait partie intégrante de notre Être est fondamental. Dans la vie tumultueuse et riche d’expériences que nous vivons de nos jours, cette connexion est primordiale car elle est la garante de notre juste équilibre.

Personnellement, je vous encourage à travailler dans ce sens-là.

Bienveillangement Vôtre

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs « Racines » organisé par le blog Copywriting Pratique. Si vous avez lu cet article et qu’il vous a plu, alors merci de cliquer sur ce lien : J’ai aimé ce que j’ai lu !

Hypothyroïdie : un traitement naturel est-ce possible ? [Témoignage]

Beaucoup de personnes me demandent mon avis sur les problèmes de thyroïde.

Aujourd’hui , je vous partage le vécu et le témoignage d’une amie… et la question qu’elle s’est posait lorsque on lui a découvert une hypothyroïdie : un traitement naturel pour un problème de thyroïde est-il possible ?

Pour ceux qui me connaissent, vous savez que je pars du principe que notre corps est notre meilleur allié car il nous signale ce qui ne fonctionne pas pour nous, en nous, ainsi que les choses avec lesquelles, nous ne sommes pas ou plus en adéquation.

Notre corps, en se manifestant, nous oblige à écouter, comprendre nos douleurs. Où elles se situent et pourquoi elles sont là.

Notre corps nous guide vers une mise en paix et vers une obligation à transmuter pour guérir.

Evidemment il faut savoir le décoder… et pour cela il existe différents livres sur le décodage biologique.

Personnellement , je vous recommande « Le grand dictionnaire des malaises et maladies » de Jacques Martel, qui vous éclaire de façon simple sur une thématique concernée (vous pouvez cliquer sur la couverture si vous voulez vous procurer ce livre) :

Je vous joins son écrit sur le décodage de la thyroïde :

La thyroïde symbolise ma capacité à exprimer ma divinité, à extérioriser ma créativité. Elle me montre comment je prends ma place au lieu de me laisser limiter par les autres. Ma thyroïde réagit lorsque j’ai le « souffle coupé ». Je suis impuissant car je ne peux
que me taire dans une situation donnée. « Est-ce que je suis en accord avec les règles que je m’impose ? »

En dysharmonie, ce centre d’énergie indique une non-expression de soi. J’ai souvent l’impression d’avoir une boule dans la gorge, je rationalise, je deviens rigide et je me refuse le droit d’exister. Mes paroles seront brusques et ma communication deviendra
conflictuelle. Je ne prends pas ma place, j’étouffe et je me sens prisonnier. Je suis comme un papillon dont on a coupé les ailes. Le taux d’hormones normal détermine le contrôle de soi : l’hyperthyroïdie, la chaleur et l’épuisement, et l’hypothyroïdie, le froid et le ralentissement.

Puisque ce centre d’énergie est relié aussi à l’expression de soi, un cas d’hyper ou d’hypo fonctionnement thyroïdien pourra se présenter si j’ai le sentiment de toujours ravaler des injures ou que la vie est injuste avec moi. Me complaisant dans ce rôle, j’en arrive même à provoquer autour de moi des situations problématiques afin d’être de plus en plus une pauvre victime. Je voudrais tout laisser tomber, déguerpir loin de mes problèmes, les expédier à l’autre bout du monde. Je voudrais que ces derniers s’évanouissent. Aussi,
lorsque je vis un conflit avec le temps, et que je me sens obligé ou pressé d’aller plus vite ou plus lentement, la thyroïde va réagir. Je peux avoir l’impression de ne pas pouvoir créer faute de temps, d’avoir eu à grandir trop vite et à devenir un adulte trop tôt, de ne pas être assez rapide pour attraper quelque chose, etc.

D’autre part, je vous partage comme promis le témoignage d’une jeune femme ayant un problème de thyroïde (tout comme sa mère et sa soeur cadette).

Lorsque elle a découvert son problème de thyroïde, elle a choisi d’essayer une médecine alternative avant de passer éventuellement au Levothyrox.

Il faut préciser que sa mère et sa soeur cadette étaient déjà traitées au Lévothyrox et que cette jeune femme estimait que les résultats obtenus étaient insuffisants à son goût.

Elle a donc découvert ce livre : « Les dérèglements de la thyroïde, c’est fini ! » d’Isabelle DOUMENC :

Accompagné d’un suivi par son médecin traitant et de prises de sang, elle a fait le choix de faire un essai pour 6 mois avec des médecines alternatives, dont la prise d’un complément alimentaire iodé : North Atlantic KELP de SOLGAR.

Après une semaine de prise de KELP, elle se sentait déjà mieux.

Au bout de 6 mois, les résultats de sa prise de sang lui indiquèrent qu’elle était repassée à la normale.

Pour les problème de thyroïde et/ou d’irradiation, il est également conseillé de manger des champignons Shiitake frais.

Attention, ces champignons nécessitent une cuisson de 15 mn minimum, mais préparés avec de l’huile d’olive, de l’ail frais et du persil, ils sont excellents pour accompagner vos plats.

Dans tous les cas et quels que soient vos choix, je ne peux que vous recommander d’être suivi-e et sous surveillance par votre médecin généraliste pour des problèmes importants et spécifiques, comme la thyroïde.

J’espère que ce partage vous aura aidé et aura répondu à vos questions.

Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à utiliser les commentaires.

La plupart des êtres humains sont incroyables…

La plupart des êtres humains sont incroyables…

Lorsqu’ils font des erreurs, cela n’est jamais de leur faute, mais plutôt – bien souvent – la faute de l’autre.

C’est ce que l’on appelle le déni. 

Quoi de plus facile, pour ne pas se remettre en question, transmuter, avancer, demander pardon ou remercier. 

Effectivement effectuer ce travail personnel demande beaucoup de courage et de coeur, mais aussi beaucoup de bienveillance envers notre prochain : peu en ont.

Lorsque l’être humain se retrouve face à une situation où à une personne bienveillante, qui se respecte et qui ne lâche rien face à son déni, celui-ci passe alors à une seconde phase : la raillerie, la moquerie ou essaye la culpabilisation envers l’autre. 

Généralement l’effet miroir ou les liens karmiques sont à la base de ces réactions. 

L’être humain refuse de comprendre que cela les concerne tous les deux, au plus profond. 

Seule une personne bien centrée, bien ancrée et dans la justesse reste digne, dans l’amour universel de son prochain, encaisse : le déni ou la manipulation de l’être humain qui n’a pas le courage de trouver ses clés de compréhension et de transmutation.

Pour autant, la bienveillance de cette personne bienveillante et lumineuse continuera a essayer d’amener cet être humain jusqu’au bout de son expérience pour l’aider à se libérer et à trouver une paix.

Mais, si cet être humain, en dualité avec lui-même, passe dans la troisième phase : l’ignorance ou la non réponse, se mentant ainsi à lui-même, son miroir bienveillant ne pourra accepter ce comportement et ce manque de respect. 

Cette personne devra lui accorder le temps nécessaire à sa maturation pour cette transmutation, sans pour autant se rabaisser à garder un lien inutile et irrespectueux à son égard.

Nous ne rencontrons jamais quelqu’un par hasard. 

Nous ne sommes pas Dieu.

Nous avons nos propres limites pour aider les autres. 

Proposez, ils disposent : telle est la réalité .

Suite à ce genre d’expérience, il est important que la personne bienveillante continue sa route dans la même ouverture de coeur, restant prête à accueillir peut-être un jour, le retour de cet être humain désormais prêt à être guidé pour transmuter et se mettre en Paix ou tout simplement ….guéri. 

Bienveillangement Vôtre

Vaincre le doute

S’il est une habitude handicapante et bloquante dans la réalisation de ses objectifs, c’est bien l’habitude de douter et de considérer le côté sombre, déprimant et désespéré des choses.

C’est ça qui tue l’effort et qui paralyse l’ambition. Celui ou celle qui a vaincu le doute et la crainte a vaincu l’insuccès.

Rejetez le doute

Lorsqu’on reprochait à l’agnostique David Hume son inconséquence, quand il allait entendre prêcher John Brown, le ministre écossais orthodoxe, il répliquait : “Je ne crois pas tout ce qu’il dit, mais lui le croit, et une fois par semaine j’aime entendre un homme qui croit ce qu’il dit.

Un mensonge énoncé avec conviction sera cru, tandis qu’une vérité proclamée avec une voix faible et hésitante sera mise en doute.

Une marchandise de valeur offerte timidement, d’une manière hésitante, ne se vendra pas, parce que cette façon de la présenter inspirera des doutes à l’acheteur.

Mon père avait l’habitude d’aller à la pêche à la truite avec 2 hommes, dont l’un répétait constamment qu’il n’avait point de chance et qu’il n’attraperait jamais aucun poisson. Ses doutes le rendaient totalement incapable d’avoir quelque succès. Il ne prenait pas assez d’intérêt à la pêche pour étudier les habitudes de la truite et ses endroits préférés. Il ne connaissait pas la meilleure manière de l’attraper.

Ses doutes, quant à son habileté, le conduisaient à l’indifférence et à l’insuccès.

L’autre compagnon, lui, était absolument sûr que, n’importe où se trouverait une truite, il la capturerait. Pendant des années, il avait étudié les habitudes de ce poisson. Il connaissait exactement la pierre vers laquelle il devait lancer son hameçon, et de quelle manière il devait le lancer pour ramener la truite. Lorsqu’il péchait dans la même rivière que l’autre pêcheur indifférent et douteur, il prenait 10 fois plus de poissons que lui.

Si vous doutez de vos aptitudes, si vous gardez par de vers vous une issue en cas de défaite, si vous manquez d’une décision ferme, votre succès sera incomplet, et vous ne serez jamais capable de vous élever au-dessus de la médiocrité.

Nos pires ennemis ne sont pas au dehors de nous, mais au dedans de nous. Tout être humain donne asile à un traître, toujours en éveil pour contrecarrer ses désirs et le détourner de son but. Ce traître est le doute.

Le doute est un ennemi subtil qui tue l’initiative et la confiance en soi-même

À l’entrée de votre carrière, vous devez vous faire à l’idée que vous aurez toujours à lutter contre certains ennemis mentaux qui essayeront de vous dissuader d’entreprendre ce dont vous êtes cependant capable.

Le doute est le plus tenace d’entre eux, et il vous harcèlera jusqu’à la tombe. L’homme ou la femme qui n’est pas assez fort pour résister à ses attaques insidieuses, ne sera jamais capable d’accomplir la tâche que le Créateur lui avait dévolue ici-bas.

Celui qui redoute toujours les conséquences de ses actes, ou qui se demande constamment s’il est vraiment capable de faire ce qu’il a entrepris, ne sera jamais qu’un être faible. Le doute est un en­nemi subtil qui tue l’initiative et la confiance en soi-même, et sans ces qualités dominantes, aucun être humain ne peut donner sa mesure.

Sans le doute qui détruit tout élan, l’initiative, au lieu d’être si rare, serait une vertu commune à toutes les classes. Les 9/10éme des gens de capacité moyenne sont empêchés, par les suggestions du doute, de montrer ce dont ils sont capables.

S’il était possible de chasser de l’esprit humain ce spectre qui se tient à la porte de nos espérances, de nos résolutions, qui étend son ombre funeste sur notre vision, la civilisation avancerait par sauts et par bonds.

Le doute nous détruit

Le doute est responsable de plus de suicides, de plus de misères, de plus d’insuccès, de plus de banqueroutes que toute autre chose. Il empêche de partir ceux qui sentent qu’ils devraient s’engager dans une certaine voie, en leur suggérant qu’ils doivent encore réfléchir et considérer s’ils ne devraient pas choisir une autre voie qui paraît plus facile et plus agréable. Il les effraye en leur inspirant la crainte de ne pas réussir, et finalement les pousse dans le sentier plus facile de la médiocrité.

Le doute a tué plus de splendides projets, détruit plus d’ambitions, étranglé plus de génies, neutralisé plus de superbes efforts, ruiné plus d’intelligences que tout autre ennemi de l’humanité.

Allez de l’avant avec confiance et vous réussirez

Si vous voulez réussir, vous devez éviter la témérité aussi bien que la prudence excessive. Mais quand vous aurez bien considéré, sous toutes ses faces, le projet que vous aurez formé, et que vous l’aurez déclaré réalisable, ne permettez plus à la crainte et au doute d’entrer dans votre esprit.

Mettez-vous à l’exécuter, et ne regardez pas en arrière pour vous demander si vous auriez mieux fait d’entreprendre autre chose.

Allez de l’avant et n’ayez aucune crainte.

Votre confiance grandira à mesure que vous avancerez, et il vous deviendra comparativement facile de surmonter toutes les difficultés.

Tout enfant, tout jeune homme devraient être instruits du danger que peut leur faire courir le doute, ce fatal ennemi de l’humanité.

Ils devraient être si imbus de la philosophie qui s’attend au succès et non à l’insuccès, que le doute ne puisse avoir assez de prise sur eux pour amoindrir leurs capacités et empêcher la réalisation de leurs rêves.

L’intelligence impressionnable des jeunes est trop souvent suggestionnée par l’idée de l’insuccès. La plupart d’entre nous naissent avec le germe du doute implanté dans leur cerveau.

Dites-vous que vous êtes un conquérant

Dès le début de votre carrière, mettez-vous bien dans l’esprit que vous allez être un conquérant dans cette vie, que vous serez le roi de votre royaume mental, et non l’esclave d’un traître ennemi, que vous choisirez la carrière la plus sage, sans égard aux difficultés de la route, que vous réaliserez vos ambitions, sans vous inquiéter des obstacles que vous pourriez rencontrer sur votre chemin.

Ne permettez pas au doute d’entraver vos efforts. Ne le laissez pas vous paralyser au début, et faire de vous un pygmée quand vous avez en vous l’étoffe d’un géant. La confiance en vous-même, l’assurance, voilà les amis puissants qui tueront en vous le traître qui se nomme le doute.

Le pouvoir méconnu des félicitations…

On croit souvent que les personnes qui impactent le plus le monde ne connaissent jamais de moments de découragement, qu’ils sont pour ainsi dire à l’abri de toute inquiétude, que leur estime d’eux-mêmes est au beau fixe toute l’année.

Lisez donc vous aussi quelques biographies – à l’exception de celles, puériles, qui ne font qu’encenser – et vous allez vous rendre compte que la plupart des personnes qui ont impacté le monde ont, elles aussi, connu des “heures noires” et pas seulement avant que la gloire ne les ait couronnés.

Le grand poète allemand Goethe, par exemple, avait des moments de dépression qui revenaient assez régulièrement et qui en général alternaient avec des périodes de grande exaltation créatrice.

Il combattait ces moment de dépression soit par des voyages – son fameux voyage en Italie en est un exemple – ou par une formule d’autosuggestion qui serait étonnante si le célèbre auteur des SOUFFRANCES DU JEUNE WERTHER n’était pas lui aussi un magicien.

8

Le soir, dans le secret de sa chambre, après s’être arraché à l’éclat de quelque soirée brillante, ou à sa table de travail où il venait de tracer quelques vers immortels, il fermait les yeux et se représentait son meilleur ami, le poète Schiller, s’approchant de lui, souriant, enthousiaste, et lui disant :

“JE TE FÉLICITE !”
Voilà ! Tout simplement !
« Je te félicite ! »

Formule simple mais d’une grande profondeur psychologique.

Pourquoi ?

Comment vous sentez-vous lorsqu’on vous félicite ?

Rappelez-vous comment vous vous êtes senti la dernière fois qu’on vous a félicité. Bien, n’est-ce pas ?

D’ailleurs n’y a-t-il pas beaucoup de choses que nous faisons simplement pour obtenir des félicitations ou des décorations ?

Pensez par exemple à l’importance que revêt la Légion d’Honneur aux yeux des gens ?

Imaginez par exemple que votre nom ait été choisi par erreur pour recevoir la fameuse décoration.

Quel effet vous fera cette nouvelle, même si elle est fausse ? Vous serez probablement très honoré. Vous vous sentirez tout à coup beaucoup mieux, vous vous sentirez grandi, valorisé, honoré.

Et cela même s’il s’agit d’une fausse nouvelle.

C’est pour cette raison que la technique de Goethe est si efficace. Votre subconscient ne fait pas vraiment la différence entre une vraie et une fausse nouvelle. Si vous lui répétez qu’une chose est vraie, il la considérera comme telle.

Votre génie intérieur accepte toutes les félicitations… même fausses !

Si vous vous félicitez, même sans raison, il en conclura que vous méritez ces félicitations et il se réjouira.

Il produira dans votre esprit et dans tout votre être les mêmes phénomènes – agréables et euphorisants – que ceux qu’il aurait produits si la nouvelle avait été vraie, si les félicitations avaient une justification.

En vérité, vous méritez d’être félicité quotidiennement

Mais, si vous y pensez, vous MÉRITEZ d’être félicité.

Vous le méritez aussi sincèrement que vous avez cru jusqu’à maintenant que vous méritiez d’être blâmé.

Vous vous blâmiez en effet spontanément, comme si cela était naturel, alors qu’au fond, vos blâmes étaient injustifiés et gratuits.

Essayez donc de trouver ici des raisons pour lesquelles vous méritez d’être félicité.

Avez-vous trouvé de bonnes raisons ? Avez-vous pensé à vous féliciter parce que vous vous êtes procuré cette méthode et que vous êtes décidé à la mettre en pratique intégralement et d’en tirer tous les bénéfices possibles ?

Faites-vous partie des 90 % de ces gens qui se plaignent de leur sort ?

En effet, et c’est désolant de faire cette constatation, 90 % des gens se plaignent de leur sort.

Mais de cette vaste majorité, à peine 10 % sont prêts à faire un véritable effort pour s’améliorer.

Vous l’avez fait !

Vous méritez donc toutes les félicitations.

Avez-vous également songé à vous féliciter parce que vous avez de l’optimisme même si, à l’occasion, votre estime de vous est en bas et vous vous sentez découragé ?

Mais qui ne le connaît pas ? Même les grands hommes y sont exposés, comme nous venons de le constater.

Vous avez de l’optimisme, vous croyez que non seulement vous pouvez vous en sortir, mais aussi que vous pouvez atteindre des sommets surprenants qui étonneront vos amis, et confondront ceux qui n’ont jamais cru en vous. Ils n’ont qu’à bien se tenir !

Vous méritez d’être félicité parce que vous valez beaucoup plus que vous ne le croyez. Vous avez une valeur inestimable. Vous possédez un potentiel qui vous permet de réaliser de grandes choses. Vous possédez la vie.

Vous valez une fortune ! Comme disait Malraux : “Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie !”

Alors : “Félicitations !”

Apprenez à vous féliciter régulièrement, à être reconnaissant de ce merveilleux don que vous avez reçu, la vie. La vie et cette faculté peut-être encore plus extraordinaire et fascinante dans la pensée.
Oui, tout simplement penser que « TOUT EST POSSIBLE… »

Toutes les possibilités sont déjà dans votre esprit

Les possibilités de votre pensée sont illimitées,
I-N-F-I-N-I-E-S.

Vous pouvez inventer, créer ! Vous pouvez imaginer des occasions lucratives. Vous pouvez devenir un grand spécialiste dans n’importe quel domaine ! Vous pouvez apprendre à cultiver les fleurs.

Vous pouvez percer les secrets des sciences les plus fabuleuses ! Vous pouvez vous passionner pour tous ceux que vous rencontrez…

Vous pouvez apprendre les langues étrangères. Vous pouvez devenir un cuisinier exquis et rare qui fera les délices de tous ses amis…

Vous savez lire ! Toutes les bibliothèques – et toutes les merveilles du monde – vous sont offertes.

Vous pouvez voyager, découvrir le monde…

VOUS ÊTES DÉJÀ PRODIGIEUSEMENT RICHE ! Voyez combien vous êtes riche !

Votre pensée vaut à elle seule une fortune. Vous pouvez devenir grand, et vous pouvez devenir cette personne entourée d’amis véritables et à qui sourit prospérité, équilibre, succès et bonheur.

Souvenez-vous en à chaque occasion, et… félicitez-vous !

Vous êtes déjà très proche…

Cet article fait suite au précédent, où nous avions abordé la manière de devenir la personne que vous avez toujours souhaité devenir.

Car Oui : vous êtes déjà très près de la personne que vous voulez devenir.

Dites-vous bien qu’il n’existe pas un fossé aussi profond que vous voulez le croire entre vous-même et la personne que vous pouvez devenir.

Un peu comme si vous vous trouviez dans une grande maison aux pièces de dimensions variables.

Vous êtes actuellement dans une pièce où vous vous sentez à l’étroit. Il ne vous manque qu’une clef pour pouvoir changer de pièce. Or, voilà que vous possédez cette clef. Il n’y a plus qu’à l’introduire dans la serrure et le tour est joué.

Quelques heures par semaine suffisent à vous élever au-dessus des autres

Rappelez-vous que les personnes que vous admirez le plus et qui se sont hissées en apparence si haut au-dessus du commun des mortels n’ont souvent eu besoin que de quelques heures par jour ou par semaine pour se transformer.

Ces heures de transformation mentale – et ce travail d’alchimiste qui permettra de transformer le vulgaire plomb de votre personnalité ancienne en or resplendissant – rendront du même coup votre personnalité hautement magnétique.

Cette personnalité que vous voulez avoir et qui vous donne une haute estime de vous-même.

Comme si vous vous entraîniez secrètement dans un gymnase

Car le seul fait d’accomplir ce travail vous place déjà dans une catégorie à part. Un peu comme si vous vous entraîniez en grand secret dans un gymnase.

En effet, vos amis ne vous voient pas à l’entraînement et pourtant ils “sentent” que quelque chose se transforme en vous.

Vous dégagez une énergie nouvelle. Vous avez l’air plus en forme. Vous commencez déjà à leur inspirer une admiration craintive.

C’est qu’en vous livrant à ces pratiques magnétiques, vous attirez à vous des forces inconnues qui ne demandent qu’à trouver refuge dans ce réceptacle privilégié et irrésistible que vous êtes devenu.

Comme un aimant dont la puissance s’éveille soudain

À l’image d’un aimant qui, après des années d’une inactivité inexplicable, s’éveille, s’active soudain, vous deviendrez vraiment “vivant”, et attirerez vers vous, non seulement des puissances cachées, mais les gens utiles à vos buts.

Vous provoquerez toutes les circonstances – que l’on croit à tort soumises aux lois de hasard – nécessaires à la réalisation rapide de tous vos désirs.

Essayons donc de développer un tel caractère si bien trempé, si riche de qualités qu’il puisse tout réaliser et soumettre la vie à ses ordres.

Procédons tout d’abord systématiquement :

Dressez la liste de vos défauts

Commencez par dresser la liste des défauts dont vous voulez vous débarrasser, parce que ce ne sont que des obstacles à la réalisation de vos objectifs. Soyez lucide et honnête, sinon l’exercice est inutile.

Ne jouez pas à cache-cache avec vous

Vous n’avez rien oublié ? Surtout ce défaut terrible qui vous nuit tant ? Allez, encore un petit effort. Plus rien de significatif ? Vous n’avez rien passé sous silence ?

Cette liste de vos défauts est un excellent point de départ pour brosser le tableau de celui que vous voulez devenir.

Pour quelle raison ?

C’est que vous n’avez qu’à remplacer dans votre portrait les défauts par les qualités équivalentes.

Ajoutez également les qualités que vous possédez déjà mais que vous voulez accentuer. Notez également celles que vous voudriez acquérir mais qui n’ont pas d’équivalent parmi la liste de vos défauts. Ne vous censurez d’aucune manière.

Donnez libre cours à votre imagination et à votre ambition.

Ne vous inquiétez pas. Votre imagination possède une sagesse propre et mystérieuse.

Comme disait le grand philosophe :

“Tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais pas déjà trouvé !”

On peut en dire autant des qualités que vous recherchez. Vous ne les rechercheriez pas si vous ne les possédiez déjà, de manière latente.

De quelles qualités avez-vous besoin ?

La sagesse de votre imagination, de votre intuition, vous guidera vers la recherche des qualités qui non seulement vous sont pleinement accessibles mais vers celles qui, précisément vous sont nécessaires à l’accomplissement de tous vos désirs et au succès de votre vie entière !

Je dresse la liste de mes qualités

Cette liste vous paraît-elle accessible ? Après tout, n’oubliez pas qu’elle est déjà un reflet de votre personnalité.

Vous serez l’“auteur de vous-même”

Comment ? Tout d’abord parce que vous en êtes l’auteur ! Relisez-la, mais cette fois-ci à voix haute, en y mettant de la conviction. Ne vous semble-t-elle pas déjà plus familière, et dès lors plus accessible ?

Dressez maintenant la liste des talents que vous pourriez développer si vous en aviez le temps et l’énergie. (Nous verrons un peu plus loin comment faire 2 fois plus de choses en 2 fois moins de temps !)

Vos talents cachés surgiront soudain.

Liste de mes talents potentiels

Nous possédons tous des talents cachés.

Et c’est souvent beaucoup plus par manque d’estime de soi que par manque de temps (le manque de temps n’est bien souvent qu’une excuse, comme nous allons le constater en suivant) que nous n’osons pas développer ces facettes pourtant fascinantes de notre personnalité.

Bien des talents cachés, encore en friche, pourraient donner lieu à des activités très enrichissantes dans votre vie.

Dressez donc ici cette liste, sans rien en omettre. Laissez-vous guider par votre intuition et vos goûts.

Vous vous êtes peut-être souvent dit : “Ah, si j’avais le temps…” ou “Si j’avais un petit coup de pouce pour démarrer, j’adorerais devenir orateur, pas nécessairement de façon professionnelle, mais simplement à l’occasion…”

Ou encore : “J’aimerais bien prendre des cours de décoration intérieure, je suis certain que j’ai du talent. Tous mes amis me disent que j’ai un goût très sûr pour tout ce qui touche les choses visuelles !”

Ça y est, vous avez établi votre liste ?

Bravo !

Oui, je vous félicite, le plus sincèrement du monde. Parce que vous avez déjà fait d’immenses progrès. Des progrès bien plus grands que vous ne vous en rendez compte.

Premièrement, vous avez déjà identifié – et donc admis, ce que peu de gens osent faire – vos principaux défauts. Et vous n’avez pas dramatisé la situation pour autant.

Ne faites pas l’erreur de vous identifier à vos défauts

Vous avez du talent et de la lucidité en effet. Vous êtes à la fois le médecin et le patient. Vous avez très logiquement commencé par faire un diagnostic détaillé.

Avant de vous prononcer. Vous avez identifié certains défauts, certains petits bobos.

Mais vous n’avez pas fait l’erreur de vous identifier à ces défauts. Vous n’avez pas remis en question votre valeur parce que vous aviez scruté, sous l’oeil implacable de votre microscope, vos défauts.

Ce serait aussi insensé que si votre médecin vous demandait de vous identifier à cette légère infection qui irrite votre main blessée. Vous n’êtes certes pas cette infection.

Vous n’êtes pas non plus vos défauts. Et vous ne devriez jamais vous identifier à ceux-ci.

Je suis consciente que c’est une tendance naturelle et difficilement évitable.

On retrouve cette tendance partout, par exemple au théâtre, on parle du « MISANTHROPE », du « MALADE IMAGINAIRE ».

Vous avez franchi un pas décisif

Mais vous savez que ces défauts, résultats de mauvaises habitudes acquises il y a bien longtemps, peuvent être corrigés rapidement.

Oui, vous avez franchi un pas important.

Et vous avez dressé la liste des qualités que vous voulez acquérir. C’est un peu comme si vous aviez établi l’itinéraire d’un voyage. Vous savez où vous allez. C’est la meilleure manière de s’y rendre.

Ne trouvez-vous pas que votre potentiel est beaucoup plus grand ? Votre image de vous-même ne commence-t-elle pas déjà à se transformer ? Comment ressentez-vous l’estime que vous avez pour vous-même maintenant ?

Page 1 sur 2

Créé et géré avec par Isabelle O. GAYA